nouvelles

BT Bike Ride 2014 - Interview de Vanessa Baron

Pour clore notre série d’articles et d’entretiens consacrés au challenge BT Bike Ride 2014, nous recevons aujourd’hui Vanessa Baron.

BT Bike Ride 2014 - Interview de Vanessa Baron

Pour clore notre série d’articles et d’entretiens consacrés au challenge BT Bike Ride 2014, nous recevons aujourd’hui Vanessa Baron. Au travers de son interview, nous vous proposons un retour sur les évènements clés de cette fabuleuse aventure humaine et sportive.

Vanessa Baron : « Les participants à la BT Bike Ride se sont fortement mobilisés et ont collecté plus de 20 500€ pour les associations Mécénat Chirurgie Cardiaque et ECD Sartrouville. En organisant ce challenge, BT France contribue localement aux engagements du Groupe BT en matière de responsabilité sociale, inscrits dans le programme Better Future. ».

1. Vanessa, vous avez organisé et participé au challenge BT Bike Ride, pouvez-vous nous rappeler l’origine de ce challenge ?
Ce projet est à l’initiative de la direction de BT en France qui souhaitait mobiliser les collaborateurs autour d’un projet à la fois sportif et caritatif. A l’occasion d’une « semaine du bénévolat » organisée au siège de la société fin 2013, des collaborateurs bénévoles d’ECD Sartrouville et Mécénat Chirurgie Cardiaque ont présenté le travail de leurs associations qui a eu un fort écho auprès de l’équipe de direction.

Le projet BT Bike Ride est né de la volonté de collecter des fonds pour ces deux associations qui ont vocation à venir en aide aux enfants, tout en fédérant les collaborateurs par le biais d’un challenge sportif. Ainsi, une équipe projet constituée de cinq collaborateurs BT a travaillé près de cinq mois pour organiser la BT Bike Ride, et 15 collaborateurs ont accepté de relever le défi en parcourant 360kms à vélo entre Paris et Londres et en collectant plus de 20 500€ pour les deux associations.
En organisant ce challenge, BT France a contribué localement aux engagements du Groupe BT en matière de responsabilité sociale, inscrits dans le programme Better Future.

2. Quelles ont été les différentes étapes de la course ?
La course s’est déroulée sur trois jours. Pour la première journée, nous avons parcouru près de 100kms entre Paris et Beauvais. Le départ de la course devant le siège de BT France à la Défense a été un évènement fort, avec la présence de nombreux collaborateurs venus nous supporter mais également des membres de la direction, des représentants des associations et de notre partenaire HP, le Maire de Sartrouville et des journalistes.

Les parcours étaient séquencés de façon à avoir des phases de récupération, avec des pauses tous les 30kms environ. Lors de ces pauses, nous retrouvions les personnes en charge de la logistique de la course qui géraient notamment les éventuels problèmes techniques comme les crevaisons.

Le deuxième jour, nous avons parcouru 120kms de Beauvais à Dieppe, puis nous avons pris le ferry pour l’Angleterre. Le troisième et dernier jour a été le plus difficile car le parcours était très vallonné. Nous avons rallié plus de 140kms entre NewHaven, au sud de l’Angleterre, et Londres. Nous avons eu la chance d’avoir un temps très ensoleillé pendant toute la course. A notre arrivée au siège du Groupe BT, dans le centre de Londres, nous avons été accueillis sous les applaudissements de nos collègues britanniques. Plusieurs membres de la direction étaient également présents pour nous féliciter. Nous étions honorés et extrêmement touchés par leur accueil.

3. Après ce périple de 360kms à vélo entre collègues, quel est votre meilleur souvenir ?
Ce qui m’a vraiment enthousiasmé c’est la solidarité qui régnait dans le groupe, il y avait un vrai esprit d’équipe et de cohésion. Notre forte mobilisation pour collecter des fonds pour les deux associations est aussi une grande fierté. Nous avons largement dépassé notre objectif initial de collecte et, grâce à ces dons, Mécénat Chirurgie Cardiaque a pu financer l’opération d’une petite fille originaire du Burkina Faso, en plus d’une mission en Haïti. J’ai eu une grande satisfaction à réaliser ce challenge et j’aurais plaisir à réitérer l’expérience. Ce fut une aventure exceptionnelle !

4. Quelles recommandations donneriez-vous à une entreprise qui souhaite organiser le même type de challenge, à la fois sportif et caritif ?
Un bon encadrement est indispensable. Organiser ce type de challenge nécessite la mise en place d’une équipe qui doit gérer l’ensemble des aspects du projet comme le budget, les relations avec les associations et les partenaires, la communication et la logistique (parcours, hébergement, transport, ravitaillement, etc.).

Des personnes qui ne pratiquent pas le cyclisme régulièrement peuvent parcourir cette distance mais ils doivent impérativement s’entrainer les semaines précédant la course et avoir un équipement de qualité. La mise en place de programmes d’entrainement en groupe est une bonne idée pour encourager les participants à se préparer et à prendre le rythme. Cela reste un projet formidable à réaliser qui véhicule de nombreuses valeurs positives !