nouvelles

ITW Marianne Dhérens

Interview de Marianne Dhérens Ingénieur Réseaux et Sécurité chez BT

Marianne Dhérens est Ingénieur Réseaux et Sécurité chez BT. Une activité qu’elle nous présente au travers d’un entretien: «J’interviens aujourd’hui en tant que chef de projet technique en charge d’un grand compte dans la « practice BT Assure ». Mes missions consistent essentiellement en la mise en place des évolutions de nouvelles infrastructures réseaux sur les recommandations faites par les avant-ventes […] ».

1. Bonjour Marianne, pouvez-vous nous parler de votre parcours et de vos expériences professionnelles ?
Je suis diplômée de l’école d'ingénieurs Télécom Lille, orientée télécommunications et réseaux. Un cursus que j’ai terminé en 2009 avec une spécialisation en réseaux MAN/WAN.
Avant d’intégrer BT, j’ai travaillé durant un an et demi pour un opérateur d'infrastructures et de services où j’ai pu m'impliquer dans l’ingénierie des nouvelles architectures, et assurer le suivi des projets. Cette expérience m’a permis de tester des solutions et de les intégrer chez le client. Il s’agissait essentiellement de petites et moyennes entreprises (PME) pour lesquelles j’ai effectué le support de différentes plateformes que j’avais mises en place.
En décembre 2010, j’ai été approchée par BT pour rejoindre les équipes de l’entité « BT Assure », activité dédiée à la sécurité informatique.

2. Aujourd’hui en quoi consistent vos missions ?
J’interviens en tant que chef de projet technique en charge d’un grand compte dans la « practice BT Assure ». Mes missions consistent essentiellement en la mise en place des évolutions de nouvelles infrastructures réseaux sur les recommandations faites par les avant-ventes, mais aussi de la préparation et de la réalisation de l’ingénierie. Je m’assure que ce qui a été défini en amont par l’avant-vente est bien réalisable.
Les projets sont très variés, cela peut aller du simple remplacement d’un équipement, de l'évolution des architectures existantes, jusqu’à la mise en place d’une nouvelle plateforme. Je suis également responsable de l’ingénierie du projet dans sa globalité. Dans ce contexte, j’encadre les ingénieurs qui travaillent sur mes projets. La partie fonctionnelle est gérée par un autre chef de projet qu’on appelle chef de projet fonctionnel.

3. Pouvez-vous nous parler de votre métier ?
En début de projet il convient de s’imprégner soit de l’architecture déjà existante, soit d’étudier et de se représenter celle qui va être mise en place. S’il s’agit de nouvelles technologies et de nouveaux équipements, il est indispensable de se familiariser avec le constructeur. Dans ce cas il est parfois question de nouvelles technologies qui ne sont pas toujours très éprouvées. D’autre part, si l’on veut travailler sur un projet de ce type cela nécessite une étude préalable pour comprendre et maîtriser ces nouvelles technologies. Les technologies étant complexes et les possibilités des constructeurs variées, une veille technologique est essentielle !
Ce qui est intéressant, c’est précisément la nécessité de chercher dans une direction ou une autre, et de ne rien laisser au hasard. Il faut trouver les personnes qui détiennent les informations et discuter avec le client pour comprendre ses attentes.

4. Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre métier ?
Ce qui me plaît le plus c’est d’évoluer dans un environnement varié, associé à des technologies en perpétuelles évolution. Ce qui m’intéresse c’est également la complexité du réseau sur lequel je travaille, il est vrai que cela rend le projet intéressant.
C’est un métier qui demande souvent une bonne maîtrise des techniques existantes pour pouvoir fournir un résultat fonctionnel.

5. Quelles sont les qualités nécessaires pour exercer la fonction d’ingénieur réseaux ?
D’une manière générale, il faut être organisé, méticuleux et curieux. Il me parait important de prendre le temps d’analyser et d’approfondir ses recherches, et surtout ne pas hésiter à discuter avec les personnes qui connaissent le contexte.

6. Quel est l’intérêt pour un jeune ingénieur de rejoindre un groupe comme BT ?
Tout d’abord BT est un groupe à dimension internationale qui permet à un jeune ingénieur, d’évoluer et de monter en compétence rapidement dans un environnement technique très riche. La diversité des technologies est telle que l’on touche forcement à des choses très variées.

7. Que recommanderiez-vous à un jeune embauché ?
Il peut être intéressant d'accepter des missions inattendues mais qui permettent d'acquérir des connaissances et compétences. Elles peuvent s’avérer très importantes pour le poste recherché.
Par exemple à mes débuts, j’ai tout d’abord travaillé auprès de plusieurs équipes avant d’arriver au poste que je souhaitais. Cela m’a permis de découvrir des aspects que je n’aurais pas abordés autrement, d’acquérir une connaissance du périmètre sur lequel je travaille et finalement d’avancer beaucoup plus rapidement.